Lancement du projet RIPOSTES

Lancement du projet RIPOSTES

Lancement du projet RIPOSTES à NDIOB, région de Fatick, le 24 novembre 2022 avec les formateurs de la Ferme Ecole qui encadreront les jeunes des communes de Ndiob, Diakhaw, Niakhar et Patar Sine

Objectifs du projet :

Reforestation, adaptation au changement climatique, amélioration de l’alimentation des populations locales.


Le projet doit durer 5 ans. Il débute cette année par la région de Fatick sur 4 villages et doit s’étendre progressivement à 4 autres régions du Sénégal.
Deux jeunes (un homme et une femme) de chacun des 4 villages candidats sont formés aux pratiques agricoles selon le modèle des fermettes déjà installées autour de la Ferme école agroécologique de Kaydara. Les jeunes suivent actuellement une formation de 6 mois à Kaydara (en internat) ; ils rejoindront leur village à l’issue de cette première période pour commencer à exploiter leur terrain avec l’assistance des formateurs.

Les terrains sont ou seront déjà clôturés, comporteront un petit local, un puits et du matériel agricole. Les jeunes partiront de la ferme école avec leurs outils, ainsi qu’un capital végétal et animal, afin d’exploiter leur terrain au plus vite. Au total ce sont 40 à 50 fermettes qui seront créées.

Le démarrage du projet RIPOSTES

dans la région de Fatick a commencé par la visite du Directeur de la Ferme École Agroecologique de Kaydara  de Jardins d’Afrique accompagné du représentant de la municipalité de de Fimela, Monsieur Birame Senghor, dans les  quatre communes concernées par le projet : communes de Patar Sine, de  Niakhar, de Diakhaw et de Ndiop.
L’objectif de ces visites étant de rencontrer les représentants locaux de chacune des communes et de présenter le projet à l’ensemble de la population.
La première visite s’est faite dans le village de Patar Sine où MM Gora Ndiaye et Birame Senghor ont exposé les objectifs du projet RIPOSTES et présenté la Ferme École de Kaydara de Jardins d’Afrique qui a en charge sa réalisation – le concept de ce projet ayant été conçu dans la commune de Fimela.

La 2nde commune concernée a été celle de Niakhar,

puis celle de Diakhaw,

et enfin, la commune de Ndiop :


Dans ces quatre communes, MM Ndiaye et Senghor ont répondu à toutes les questions et donné des éclaircissements.

A l’issue de ces réunions, des comités de gestions ont été organisés dans chacune des 4  communes.

Retour ensuite à Kaydara pour la visite de l’école :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.