Evénements

Thierno Ahmed BÂ

Je n’ai pas de qualification professionnelle qui me permettrait de postuler directement à un métier.A Dakar, je faisais du commerce ambulant. La vie devenait difficile et insécure, j’ai alors pensé que l’agriculture peut être une solution pour trouver une stabilité tout en participant à la défense de l’environnement.

Birane SECK

J’ai reçu la charge de diriger une entreprise familiale dans le domaine agricole, mais comme je ne m’y connais pas suffisamment, je viens me former ici, puis pour transmettre plus tard.

Vieux GUEYE

Je viens du village de Thiallé (département de Tivaouane). Chez moi, les sols sont appauvris à cause de certaines activités néfastes.Je viens ici à Kaydara avant tout pour apprendre à redonner de la fertilité à ces sols, éviter l’usage des produits chimiques dans notre village et bien sûr, partager les connaissances.

Omar DIOP

Au-delà de l’amour que j’ai pour l’agriculture, je suis responsable de famille depuis peu et mon intérêt premier est donc de pouvoir subvenir au besoin de mes proches. Pour cela, j’ai fait le choix de rester ici, dans mon pays, plutôt que de partir pour l’eldorado, dont tout le monde parle. Après plusieurs projets d’entreprenariat…
Lire la suite

Ibrahima LELO

J’étais déjà un paysan avant d’arriver à Kaydara. Mais depuis la formation je me suis rendu compte du manque de connaissances que j’avais sur les cultures maraichères aussi bien sur le plan théorique que pratique. Si, plus tard j’en ai les moyens, je rêve de pouvoir construire une école sur le modèle de Kaydara, dans…
Lire la suite

Ibrahima DIONE

C’est la première fois que je découvre ce type d’agriculture. Avant cela je ne connaissais que l’agriculture de l’hivernage qui a lieu sur une période de 3 ou 4 mois, au maximum. Ici on peut cultiver toute l’année, surtout grâce à la présence de l’eau.

Mbaye NDONG

Je suis venu ici pour mieux connaitre l’agriculture et aussi l’arboriculture – notamment la culture des cocotiers. Ici il y a des cultures que je n’avais jamais vues et que j’apprends à cultiver depuis mon arrivée.

Latyr NDOUR

Je suis venu ici car l’agriculture est un métier de développement. Depuis que je suis ici, l’agro-écologie me touche, me passionne ; valoriser le bio, le naturel c’est très important. Après la formation je veux être un ambassadeur de l’agro-écologie dans mon village pour me nourrir et nourrir les autres sainement.

Ousmane DIOUF

Je viens ici pour pratiquer, pour cultiver.Je viens surtout pour apprendre. C’est indispensable à la vie.

Malang DA DILVA

Je suis né dans une famille de cultivateurs qui vit d’une agriculture différente de celle que je pratique ici. Nous avons suffisamment de terres mais nous manquons de techniques agro-écologiques enseignées ici. J’espère pouvoir reproduire ce que j’apprends ici dans mon village et plus tard former les jeunes à mon tour avec amour et détermination.…
Lire la suite

Issakha FALL

J’ai été étudiant à l’Université Assane Seck à Ziguinchor, dans le département du tourisme jusqu’à la licence 3. Après avoir vu le reportage sur Kaydara, j’ai pensé que l’agriculture et le tourisme pouvaient aller de pair. J’aimerais pouvoir dynamiser le tourisme rural à partir de l’agroécologie parce que  je considère que les deux domaines combinés…
Lire la suite

Adama NDIAYE

Avant d’arriver à Kaydara, j’étais immigré dans un autre pays, j’y travaillais. A l’apparition de la pandémie du Covid 19, je me suis retrouvé sans emploi. Alors j’ai commencé à me demander : « pourquoi ne pas rentrer et essayer de travailler chez moi au Sénégal ? ».Depuis mon arrivée à Kaydara, cet objectif commence à prendre sens. J’espère devenir…
Lire la suite

Khadim NDOUR

Je suis venu ici faire la formation car nous avons toujours su que l’agriculture est très importante et que sans agriculture il n’y a pas de vie.Je suis très motivé par ce que nous faisons ici. J’aimerai plus tard développer l’agriculture dans mon village et l’emploi des jeunes grâce à mes connaissances acquises ici .

Reportage de France 2 avec Gora

En début Août, Gora Ndiaye, président de Jardins d’Afrique et directeur de la ferme école agro-écologique de Kaydara, a reçu les journalistes de France2, basés à Dakar. Ils ont fait à Kaydara et chez les jeunes entrepreneurs formés à Kaydara le reportage intitulé « Ils sauvent la planète – Sénégal- Un potager dans le désert », diffusé…
Lire la suite