La ferme école agro-écologique de Kaydara

« Retrouvons notre terre, elle nous nourrira… »

Créée en 2006, lieu de démonstration, lieu de ressources et lieu d’échanges, la ferme-école de Kaydara est située dans la commune de Fimela, dans le delta du Sine Saloum, à proximité de la Roneraie de Samba Dia, réserve de la biosphère classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Les terres de cette commune sont en grande partie atteintes par la salinisation. 16 villages sont établis sur 30% des terres restant cultivables. L’eau de surface se situe à environ 4 à 6 m, ce qui permet de faire des cultures maraichères.
KAYDARA est le titre d’un conte initiatique de la boucle du Niger rapporté par Amadou Hampaté Bâ dans lequel le Savoir, prime sur l’Avoir et le Pouvoir. Ce conte est « le guide » de conduite du projet de la Ferme Ecole. Il aide à respecter une démarche éthique de vie. En Wolof « Kaye Daara », signifie « Viens à l’école » …de la vie ! 

Les objectifs

La ferme école de Kaydara se veut être un lieu référence de formations, d’informations, de démonstration des pratiques agro-écologiques et de promotion d’initiatives locales pour le développement durable.

Permettre aux jeunes paysans de vivre de leur terre en respectant l’environnement.

Former les jeunes, scolarisés ou non, restés au village afin de leur offrir une «chance» de vivre sur leur terre avec une agriculture économe, autonome, performante, maîtrisable et respectueuse de l’environnement et de la nature.

Former à la citoyenneté et à l’entreprenariat.

Lutter contre l’exode rural et le «bradage» des terres.

Promouvoir le reboisement des villages, en cocotiers et en variétés locales forestières et fruitières.

Promouvoir des pratiques biologiques et les énergies renouvelables, protéger et conserver le patrimoine génétique des semences.

Développer avec les populations des actions concertées de protection de leur environnement menacé par l’érosion du littoral, les feux de brousse, la salinisation et la désertification, les pesticides, les déchets plastiques et chimiques…

Favoriser des concertations pour la planification des ressources alimentaires et leur disponibilité sur les marchés locaux.

Les engagements

LE DIRECTEUR

Le Directeur de la Ferme Ecole décide de l’inscription des élèves fermiers si les critères d’inscription à la formation sont respectés. Le Directeur détermine le programme de formation pratique et théorique et supervise l’équipe pédagogique.

LES PARENTS

Les parents s’engagent à doter leur enfant, inscrit à la formation, d’au moins 1 hectare de terre de culture et de faire légaliser la dotation par le Maire et le Sous préfet de la Commune de résidence de l’élève fermier.

LA MUNICIPALITE

Le Maire de la commune où se situe le terrain de l’élève fermier candidat à la formation, s’engage à légaliser la dotation après vérification par la commission environnement de la commune.

LES ELEVES

Les élèves s’engagent à suivre la formation pendant la durée prévue et à mettre en application les leçons apprises en vue de promouvoir l’agro-écologie dans leur village.

Les formations

> Les activités de la ferme école de Kaydara (culture, élevage, mécanique agricole, gestion de l’eau) sont les supports pédagogiques des formations.

> La formation complète aux pratiques agro-écologiques se déroule sur 9 mois. Des stages d’une durée de 8 à 10 jours sont organisés sur des thèmes spécifiques.

> Une attestation de formation est remise aux apprenants à l’issue de leur formation.

> Les élèves apprennent en situation réelle sur une parcelle qui leur est attribuée dans la ferme école ; ils sont responsables de leurs cultures et de l’outillage qui leur est remis.

> Toutes les formations sont en internat, hébergement et repas pris dans la ferme école.

Le fonctionnement

Le fonctionnement est assuré par une équipe composée du directeur, d’une trésorière, d’un gérant, d’une cuisinière et de plusieurs formateurs.
Un règlement intérieur, approuvé par le Maire, signé par les parents et les élèves fermiers, régit les règles de vie collective.
En début de formation, les élèves reçoivent l’outillage et les tenues de travail nécessaires à leurs travaux.

Les promotions

Les promotions de 10 à 20 candidats sont annuelles pour une durée de 9 mois. Les inscriptions des candidats sont soumises à plusieurs critères : engagement des familles à donner une terre à l’élève fermier, engagement de l’élève à respecter la durée totale de la formation, puis à pratiquer et diffuser l’agro-écologie dans son village. Une attestation est remise à l’élève en fin de formation.

2006

2007

2008 / 2010

2010 / 2013

2014

2015 / 2016

2018

2019

Les espaces

La ferme école s’étend sur quatre espaces nommés Kaydara 1, Kaydara 2, Kaydara 3 (2 champs séparés par la route de Ndiedieng) et Kaydara 4.

L’accueil se fait à Kaydara 1, sous la cocoteraie créée en 2005. On y trouve les dortoirs, la classe, les espaces d’élevage et l’atelier de mécanique agricole.
Les formations pratiques se font à Kaydara 2.
Les sites de Kaydara 3 et 4 sont des lieux d’expérimentation et d’installation de fermettes gérées par de jeunes entrepreneurs ruraux, eux-mêmes issus des formations de la ferme école.

LOCALISATION EXACTE

Le site d’implantation de la Ferme expérimentale agro-écologique de Kaydara se situe près du village de Keur Samba Dia, dans le Sine Saloum, dans la communauté rurale de Fimela, région de Fatick au Sénégal.
A Samba Dia, on compte 3450 habitants de plusieurs ethnies Wolofs, Sérères, Bambaras. Les principales activités sont l’agriculture, l’élevage et la pêche.
«Kaydara» se trouve à l’embranchement des routes de Ndiédieng et de Dioffior, à 500 m du village de Ndiédieng., à environ 2 km de Keur Samba Dia.

UN TERRITOIRE EN MUTATION

Situé dans une zone où le tourisme se développe de façon vertigineuse, carrefour du Delta du Saloum, le terroir de Samba Dia est aujourd’hui en pleine expansion grâce au développement des infrastructures routières, hôtelières, campements touristiques, résidences secondaires, ainsi que le développement de grands vergers par de riches exploitants.
A ce rythme le paysannat pourrait disparaître, et les terres bradées à des étrangers au terroir, faisant des jeunes agriculteurs de cette zone des «Paysans sans terre»

LE PARI DE L’AGRO-ECOLOGIE

Le projet de ferme-école en agro-biologie de «Kaydara» se pose en alternative contre l’expropriation des terres et l’exode rural, et la sauvegarde du patrimoine forestier le plus important de la région (Réserve de la Biosphère de la rôneraie de Keur Samba Dia, classée patrimoine mondial par l’UNESCO).

Culture et traditions Sérères

La culture et les traditions sérères sont encore largement en usage dans la zone d’intervention où est située la Ferme école de Kaydara : la vie rurale, l’alimentation, les outils agricoles, les fêtes, les traditions religieuses,..

Les Sérères qui représentent environ 30% de la population sénégalaise ont leur berceau dans les régions Ouest du Sénégal, principalement dans le Sine et le Saloum.
Des personnalités célèbres en sont issues : Léopold Sedar Senghor, Abdou Diouf, l’écrivaine Fatou Dione…

L’équipe de Kaydara

La ferme école de Kaydara fonctionne grâce une équipe d’administration, mais aussi grâce à l’implication profonde des formateurs dans toutes les actions se déroulant sur le site de Kaydara ou lors les interventions extérieures.

Gora NDIAYE

Directeur

Josette LOUKIANOFF

Secrétaire

Youssoupha N’DIR

Gérant de l’accueil

Cheikh Anta Diop NDIAYE

Gestionnaire

El Hadji Mandiaye NDIAYE

Chargé de communication

Makhfouz GUEYE

Formateur

Mohamed Demba CAMARA

Jeune entrepreneur – Formateur en élevage

Pape Madior NIANG

Jeune entrepreneur -Formateur en  environnement

Mamadou DIAGNE

Jeune entrepreneur – Formateur en maraichage

Arona BARRY

Jeune entrepreneur  – Formateur en entreprenariat rural

Boubacar DRAME

Responsable des chantiers

Modou NGOM

Jeune entrepreneur – Assistant  formateur

Lamine DIOME

Entrepreneur rural – Guide touristique

Les cancans de la ferme

Voici les derniers événements intervenus à Kaydara

En début Août, Gora Ndiaye, président de Jardins d’Afrique et directeur de la ferme école agro-écologique de Kaydara, a reçu
Pendant le confinement, les jeunes jardiniers de Kaydara continuent leur travail. Comme les légumes ne peuvent être apportés dans la
Etudiants de St-Charles, février 2020
23 février 2020, 22 étudiants belges de classe de 6e, filière Tourisme à l’école St Charles de la ville de
Explications de Gora chez Mohamed Camara
Le 18 janvier, 2 groupes de visiteurs se sont rencontrés  dans la visite de Kaydara, l’association  «  Les Copains d’abord »
Pour la 3ème année consécutive, nous avons été heureux de revoir à Kaydara le professeur Bill Roberts, ses amis professeurs
Nous avons eu le plaisir de recevoir nos amis de l'ADES qui nous accompagnent depuis 2006. Cette année Eliane, Laurence,
Suivez ici tous les échos de l’école éco